Sals'Heroes Salsa Strasbourg Sals'Horror, c'était bien ?
  • forrst
  • google
  • twitter
  • egjprod
  • virtuoz
  • saucecubaine
  • youtube
  • rss
  • mail
Sals’Horror – C’était bien?

Sals’Horror – C’était bien?

La date du Sals’Horror de 2014 :
Limitée à 50 personnes: 8, 9 novembre
Rése
rvez votre date, plus d’infos dès que j’aurai une idée de la thématique

Les personnages et les situations de ce récit étant purement fictifs, toute ressemblance avec des personnes ou des situations existantes ou ayant existé ne saurait être que fortuite.

Ceci est le résumé du Sals’Horror de l’année dernière:

Quelque part dans un manoir ont résonné rires, chants, cris, corbeaux, musiques, bruit de verre, d’assiettes, pieds, chaises, clave, cloche, etc etc…  Je tenais à remercier quatre groupes qui sont apparus pendant ce week end. C’est en faisant cet article que je leur rend hommage en prenant environ 3h histoire de faire ça bien.

Le 1er groupe est celui des bénévoles, bonzalie, namor, melissa, vince, daudey, florent, seb, manu, valentin, marie, martin, bernard, céline, charly,candy et moi même. Ce groupe a tout porté sur ses épaules pendant le week end. Chacun avec ses compétences, et sans eux le week end ne se serait pas passer de cette manière. Valentin et Marie ont eu la surprise d’arriver et de se retrouver propulsés bénévoles, (ils le voulaient bien) les pauvres. Avec cette équipe là on peut abattre de sacrées montagnes je m’en suis aperçu tout au long de la Sals’Horror night.

Le 2e groupe fut vous tous qui êtes venus ( 50 personnes) . D’une part, vous m’avez fait confiance (encore une fois) en venant dans un événement avec peu de choses décrites, et d’autre part vous êtes venus en formes pour la plupart, plein de bonne énergie, et de motivation. Avec ce groupe là on peut faire n’importe quelle fête. Vous avez suivi chacun de nos délires, les avez portés, transformés et améliorés. Cela a donné le week end improbable qui est, je pense mon meilleur halloween tout simplement.

Le 3e groupe fut le groupe des Sal’Heroes a l’identité plus ou moins secrète qui, le lendemain matin, a préparé la table du ptit dej, rangé le bordel de la veille , préparé les petits dej… Quand je me suis levé avec crainte et l’envie de me recoucher direct en imaginant  tout ce qu’il fallait faire de bon matin j’ai été, abasourdi par ça. Pour moi c’est là que j’ai pris de plein fouet votre remerciement.

Donc voilà le bilan de ce week end est amplement positif. Je ne sais encore si on refera ça et sous quelle forme, mais avec un groupe comme ça la motivation est facile à faire resurgir.

Il y a un 4e groupe de sals’heroes, les vrais ceux que les missions n’effraient pas. Qui ont, pour la première fois dans une soirée salsa, effectuer des missions. Ce groupe vient de rentrer dans le pantheon, et de cette manière ouvrent l’une des sections secrètes du site, Le hall des sals’héroes. Nous avons adorés vous voir affronter les épreuves, avec l’aide de gens qui n’avaient rien demandés. Parmi ces héros sont sortis du lot 3 personnalités. Nathalie, Dayana et Rodolfo. Nathalie j’en doutais pas une seconde je l’avoue mais les deux autres m’ont totalement bluffés. Et je dois pas être le seul je pense. Nous les avons interviewés et vous trouverez cela  ici

Dans ce week end vous l’avez vu on a mélangé beaucoup de choses.

Il y a eu une première partie pour les bénévoles, une soirée enquête pour les remercier de prendre le temps du week end à être vos serviteurs. Cela nous a permis aussi de nous rendre compte que le lieu avait des problème de chauffage, et donc nous a permis naturellement de ne pas les régler .. ouai.. Désolé ce ne fut pas à notre portée seul les proprio auraient pu faire quelque chose.

sals'heroes - sals'horror - strasbourg (36)Puis votre arrivée (ouaiii avec pleins de bouffes, bonbons, vins, boissons ) qui fut un mélange d’exploration, de choix de chambre réveillant votre enfance à n’en pas douter: « où on met les affaires, avec qui je vais dormir, qui prend le lit du dessus, woaw une chambre chaude, « ah nan je veux pas dormir dans la chambre « les boyaux putrides » »


Vous avez pu découvrir et redécouvrir Manolito s’adaptant au lieu facilement et assurant son cours de chacha sans stress dans l’euphorie générale dans une salle devenant vite un four crématoire.




Vint alors le temps de jouer au divers jeux proposés, de préparer les salles, de donner un coup de main, de draguer, de se balader.


Puis petit à petit chacun a sorti son costume, et quels costumes !! Vous étiez magnifiques, tous à votre façon, chacun ayant fait son possible pour être dans ce thème. Je sais que certains m’ont haïs pendant quelque temps pour avoir trouvé un thème qui, forcément, ne se trouvait pas dans votre garde robe. Et comme d’hab on a pas choisi la facilité, et comme d’hab c’est ce qui a payé.


Puis la découverte de la salle du repas et surtout du repas simplement grandiose en tout convivialité. Ce ne fut pas simple , je vous le dis de préparer cette salle pour que vous puissiez manger tous ensemble.  Si quelques bénévoles ont  mangé à côté bah, c’est qu’on avait plus de place. Les cuisiniers nous ont préparé un repas de malade ! Je me suis resservit au moins trois fois…

Et là il a fallu sortir ! Alors que vous étiez si bien au chaud. On est quasiment arrivé à tous vous sortir. La petite ballade fut l’occasion de faire connaissance avec le maître des lieux, de rencontrer sa femme, d’avoir des hallucinations en apercevant des ombres et autres créatures a travers des fenêtres, de passer deux épreuves, de vous aérer, et surtout de faire diversion pendant qu’une équipe secrète préparait l’intérieur du manoir. Et la diversion, j’en suis fier a vraiment fonctionné! héhéhé !

Le jeu de la couverture fut superbe, dommage Charly que tu n’ais pu voir ça (son idée ) , et j’étais mort de rire en voyant les gens, changer de places, porter des masques, foulard, chapeaux pour cacher leur identité.


L’ouverture du portail, la balade au fil des torches et la rueda si chère à Florent, furent aussi bordéliques que mémorables. Et que dire devant cette ouverture des portes? 
Pfiuuuh, même moi qui m’y attendait cela m’a choqué ! Les photos et vidéos, je pense, ne peuvent retranscrire la surprise que nous vous avions faite.

A partir de là, danses, missions, tchatches, bouffe, boissons, mojito by Manolito, les boissons des héros et autres surprises se sont mélangés pour ne former qu’une soirée de partage, convivialité unique.  Les candyMan et Candy Girl vous servant leurs énigmes et autres gages se délecter des situations qu’ils créaient.

 

La rueda d’anniversaire (qui n’était autre que la mission de Dayana) a explosé puis  le bordel du jeu du balais, et … et … La conga ! (sorte de chenille cubaine )Ah...La conga qui fut encore une aventure incroyable, la première fut terrible et peu s’attendaient à son retour aux aurores après notre balade interdite, pourtant la sals’aurore night ne pouvaient se finir qu’aux lueurs du jour. Parcourant le manoir la musique est allée des douches à l’extérieur en passant par chaque étage et recoin réveillant les morts et les endormis, tout ça porté par la force colossale de Michel.


Il y a eu aussi la balade dans un lieu interdit, où en chemin vous avez tenté de vous incruster a une fête (pas très festive ) chez des voisins leur rackettant à boire ! Le mystérieux corbeau vous distribuant des cartes annonçant les augures comme autrefois avait tombé le masque.

Puis, 5h ou 6h je crois que c’est l’heure où je me suis pieuté, laissant les gens se débrouiller et terminer tranquillement.

Le lendemain matin le petit déj chaud, prêt, avec le soleil filtrant à travers des carreaux, fut tranquille, de bonne humeur et agréable. On a rangé notre super Dj Oss Ature, qui a assuré pendant plus de 8h la musique, dans sa boite.

 

Le rangement, qui était prévu un peu plus tard, s’est tout de suite déroulé, initié par Farouk, et pour la première fois nous avions fini de tout ranger 2h avant l’heure prévue. Je peux vous dire que ça faisait bizarre d’être juste avec Daudey à attendre de rendre les clefs, essayant de ne pas nous endormir, se remémorant des moments clés, « hey, t’as vu ils ont attaqués sévères les nouvelles « , « dayana , rodolfo et nath sont des machines de guerre », « t’as vu ça, Sylvain on est arrivé à le faire sourire », « putain la bouffe était incroyable, j’ai oublié de demander la recette de la sauce à valentin », » ah ils ont claqués une table les saligauds.. »  » mais le carreau il est vraiment cassé ou c’est de la glace pour faire l’effet spécial ? »,  » elle vraiment bu juste un verre Christine ?  » t’as vu qu’y a Olivier qui a disparu en pleine nuit ?  » , « je me demande avec qui Laurent est rentré » ,  » Y avait quand même de sacré costumes « , « haha t’as vu la tête des gens quand on a ouvert les portes ? « … ZzzZZZ

Finalement on vous aura conté une belle histoire et ça pour Halloween ça n’a pas de prix 🙂

Vous trouverez une sélection Sals’Heroes des photos sur la page google:
https://plus.google.com/u/0/photos/103654247883310955188/albums/5945360250275601073
Ces photos sont tirées des albums de Karl, Florent, Elise et Jose

et pour ceux qui veulent voir toutes les photos vous les trouverez en devenant pote avec
Florent dans son album photo sals’horror
Jose dans son album photo
et Karl dans son album photo

Les photos d’Elise sont là

j’ai tout plein de vidéos je peux vous les mettre sur une clé usb si vous les voulez. Ramenez m’en une et le tour est joué

A bientôt pour de nouvelles aventures ( le 13 décembre)

The StoryTeller

3 Comments

  1. dodelanuit · 13 novembre 2013 Reply

    mouahahahahaaaaaaa encore.

  2. Cloonie · 13 novembre 2013 Reply

    C’est excellent de lire ce résumé et de revivre un peu ce we de malade!!! Merci merci merci!!!

Laisser un commentaire